FORGOT YOUR DETAILS?

Julia Deit-Ferrand

Mezzo-soprano

After obtaining her Masters in sociology at the Sorbonne and studying voice in Lausanne (with Jeanne-Michèle Charbonnet), prize-winning mezzo-soprano, Julia Deit-Ferrand, has already forged and impressive and eclectic stage career.

Her recent performances include the major role of the Mezzo in Péter Eötvös’ The Golden Dragon and the title-role in a reduced production of La Cenerentola, both for the Grand Théâtre de Genève, as well as Cherubino Le nozze di Figaro and Berta Il barbiere di Siviglia at the Opéra de Fribourg, the roles of Dwarf/Animal in Marius-Felix Lange’s Snow White, and Chérubin  in the new work Sholololo ! with Opéra Louise.  A versatile and talented actress, she has also starred in major music theatre roles, including Sally Bowles CabaretFantine Les Misérables and Hattie Kiss Me Kate and, more recently, Brigitte de San Lucarin Le domino noir at the Opéra de Lausanne, Bianca in Rosa et Bianca at the Grand Théâtre de Genève, and also in a production based on Fontaine’s Fables with the Orchestre Pau Pays de Béarn.

She appears regularly with the Orchestre Pau Pays de Béarn, Ensemble Contrechamps, Orchestre Sinfonietta, and the Orchestre de Chambre Fribourgeois, alongside conductors such as Leonardo Garcia Alarcón, Pierre Bleuse, John Fiore, Gabriella Teychenné, Fayçal Karoui, Margaux Blanchard and Sebastiano Rolli. In recital, she has sung at the Opéra Royal de Wallonie, the Château de Versailles, at Nouvel Opéra Fribourg and the Grand Théâtre de Genève.  She has also recently appeared in concert with pianist Anne Le Bozec, organist Benjamin Righetti and pianist Eric Cerantola.

A contemporary music prize-winner at the Kattenburg Competition in Lausanne, Julia has a strong interest in multi-genre and new repertoire, and is an accomplished dancer.  She also develops her own projects, including electro-synth works such as Kéfir kéfir, a piece for voice and synthesizer, drawn from traditional Turkish and Greek melodies.  And, to add to her already impressive credentials, Julia has recently been awarded the 2022 ADAMI scholarship.

Most recently, she made her debut at the Opéra du Rhin in Strasbourg for Simon Steen-Andersen's Don Giovanni aux enfers (world premiere), reprised the role of Bianca in Rosa et Bianca (a show aimed at young audiences inspired by Donizetti) at the Grand Théâtre de Genève and sang in Une flûte enchantée (as Papagena and 3rd Lady), a young audience version of The Magic Flute at the Opéra d’Avignon. Her future plans include Dorothée in Massenet's Cendrillon at the Opéra de Lausanne, the title role in Handel's Lotario in Payerne, Switzerland, and Cherubino Le nozze di Figaro.

Julia Deit-Ferrand chante au Grand Théâtre de Genève le rôle-titre de La Cenerentola de Rossini dans une version pour quatre solistes, ou encore le colossal rôle de la Mezzo dans Der goldene Drache de Péter Eötvös. Elle incarne Brigitte de San Lucar Le Domino Noir (Auber) à l’Opéra de Lausanne, Cherubino dans Le nozze di Figaro et Berta dans Il Barbiere di Siviglia de Rossini au Nouvel Opéra Fribourg.

Dans le registre de la comédie musicale, elle incarne sur scène Sally Bowles dans Cabaret, Fantine dans Les Misérables et Hattie dans Kiss me Kate de Cole Porter.

Elle se produit avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre Pau Pays de Béarn, l’Ensemble Contrechamps, l’Orchestre Sinfonietta, l’Orchestre de Chambre Fribourgeois, sous la direction, entre autres, de Leonardo Garcia Alarcón, Laurent Campellone, Pierre Bleuse, John Fiore, Gabriella Teychenné, Fayçal Karoui, Margaux Blanchard ou Sebastiano Rolli.

En récital, elle chante à l’Opéra Royal de Wallonie, au Château de Versailles, au Nouvel Opéra Fribourg et au Grand Théâtre de Genève pour des ateliers publics, aux côtés de la pianiste Anne Le Bozec, de l’organiste Benjamin Righetti et du pianiste Eric Cerantola.

Julia est attirée par des formes artistiques transversales, performatives et pratique le sassy, un style né des danses urbaines (hip hop, voguing, krump) auprès de la chorégraphe lausannoise Daya Jones.

Elle se produit à l’Arsenic, centre d’Art scénique contemporain à Lausanne, dans la performance L’Apocalypse de Louis Bonard, au Théâtre Saint-Gervais à Genève, dans une création d’opéra contemporain au Festival Belluard Bollwerk à Fribourg et au Festival Tête à Tête à Londres. Elle crée un projet pour voix et synthétiseurs autour de chants traditionnels turcs, grecs et de musique baroque qu’elle joue au Swiss Museum & Center for Electronic Music Instruments, au Nouvel Opéra Fribourg, au BCV Concert Hall ou au Festival Indemini.

Elle est diplômée d’un Master en sociologie à l’Université Sorbonne Nouvelle (Paris III) et d’un Master soliste à la Haute École de Musique de Lausanne auprès de Jeanne-Michèle Charbonnet.

Elle vient de faire débuts à l’Opéra du Rhin dans Don Giovanni’s Inferno de Simon Steen-Andersen (création mondiale) et de reprendre Bianca Rosa et Bianca, spectacle pour jeune public d'après Donizetti, au Grand Théâtre de Genève, puis de chanter Une flûte enchantée (Papagena, troisième Dame), une version pour jeune public de la Flûte Enchantée, à l’Opéra d’Avignon ; parmi ses projets, Dorothée Cendrillon (Massenet) à l'Opéra de Lausanne, le rôle-titre Lotario (Haendel) in Payerne (Switzerland) et Cherubino Le nozze di Figaro.

Videos & Audio

What the critics say

“Julia Deit-Ferrand endosse quant à elle les habits successifs de Tisiphone, Turandot, Sycorax, Eurydice, une ombre et une Parque. La mezzo fait elle aussi état d’aigus remarqués, a fortiori compte tenu de sa tessiture, mais aussi d’une très bonne mise en place rythmique. Le timbre est clair et tire remarquablement vers le velouté lorsque la partition l’impose, de même que les voyelles et la tessiture lyrique. La gestion du souffle est parfaitement maîtrisée."

Don Giovanni aux enfers | Olyrix | Opéra du Rhin

“Papagena est confiée à la mezzo-soprano Julia Deit-Ferrand (qui interprète aussi la Troisième Dame). Elle fait montre d’une voix ronde et d'un timbre velouté qui colore son chant, le tout accompagné d’un vibrato bien marqué et d’un jeu scénique très vif."

Une Flûte Enchantée | Olyrix | Opéra Grand Avignon

TOP