FORGOT YOUR DETAILS?

Dima Bawab

Soprano

Born in Jordan, but originally from Palestine, Dima began studying music at just four years old, learning piano and dance at the King Hussein National Conservatory in Amman. She studied singing at the Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse in Paris, from where she graduated in 2007 with distinction.   She continues her studies in Paris with Guy Flechter.  Since then, Dima has worked across Europe, as well as returning to her roots in Jordan and Palestine, in a huge variety of repertoire. She made her début at the Opéra-Comique in Paris in the rôle of Yniold in Pelléas et Mélisande, conducted by Sir John Eliot Gardiner and directed by Stéphane Braunschweig, returning to that production at the Opéra-Comique in 2014, along with performances in Zagreb and her debut at the BBC Proms.   Also in 2014, she sang the role of Zémire in André Grétry’s Zémire et Azor at the Opéra Royale de Wallonie in Liège to great acclaim, followed by Le Feu/Le Rossignol in L’Enfant et les Sortileges for the Opéra National de Montpellier.

Dima has recently made debuts in the roles of Sophie Werther at the Opéra National de Lorraine in Nancy, L’Amour in Gluck’s Orphée et Eurydice at the Opéra Grand Avignon, and Barbarina Le Nozze di Figaro at Angers-Nantes, directed by Patrice Caurier and Moshe Leiser, Berta Il Barbiere di Siviglia at the Opéra de Toulon, Suzanne in Les Saltimbanques by Louis Ganne at the Opéra d’Avignon, and, most recently, a very successful run as Despina Così fan tutte at the Opéra de Tours.

She sang both Papagena and Pamina in Peter Brook’s acclaimed Molière-winning production of Die Zauberflöte  at the Théâtre des Bouffes du Nord in Paris between 2010-2, followed by a world tour, including performances at the Lincoln Centre Festival in New York, Sao Paolo, Buenos Aires, Perth, Tokyo, Seoul and Taipei.  More recently, she sang Sandman/Dewfairy Hänsel und Gretel for Angers-Nantes Opéra, followed by her debut for Opéra de Dijon in Cherubini’s Médée.  In 2016, she sang Strauss’s Vier letzte Lieder in St Alban’s, conducted by Tom Hammond.  As well as working with Sir John Eliot Gardiner, Dima has performed with François-Xavier Roth, Guy van Waas, Louis Langrée, Shlomo Mintz and recently with Philipp Von Steinaecker for Mahler’s 4th Symphony in Italy.

Her other roles include Susanna Le Nozze di Figaro at Wilton’s Music Hall in London, Lucy The Telephone by Menotti in Palestine and Jordan, Lois Lane in Cole Porter’s Kiss Me KateLe FeuLa Princesse et Le Rossignol L’Enfant et les Sortilèges for Aix-en-Provence, Blöndchen Die Entführung aus dem Serail in Vannes, Morgana Alcina with the Cité de la Musique in Paris and Gloria in Jerusalem Follies (by the Franco-Palestinian composer Suleiman Al Qudsi) at the Institut du Monde Arabe in Paris.  As part of a project between Jordan and France, Dima shared the stage with artists of both nationalities as Madame Herz in Mozart’s Der Schauspieldirektor and as Fatima in Weber’s Abu Assan.

As a concert soloist, Dima has performed with many acclaimed orchestras, including her Sydney Opera House debut performing with the Australian Chamber Orchestra (led by Richard Tognetti), the English National Orchestra at Cadogan Hall and the award-winning Aurora Orchestra at King’s Place, London conducted by Nicholas Collon. She has toured with the Palestine Youth Orchestra in Rome, Florence and at the International Festival in Ravello and sang Mahler’s Symphony No. 4 with the Mahler Chamber Orchestra in Mestre, Vicenze, Cremona and Verona.

Most recently, she has sung Lortzing’s Die Opernbrobe on film for Angers-Nantes Opéra, Michael Jarrell’s Siegfried Nocturne (directed by Olivier Py) in the same theatre, The Creation in King’s College Chapel, Rossini’s Petite Messe Solennelle in Kent, House by Amos Gitai at the Théâtre de la Colline in Paris and Marcel Landowski’s La Vieille Maison for Angers-Nantes Opéra.

She just took part in the creation of Reminiscence, by and with Jasser Haj Youssef, at the Opéra de Montpellier.

Née en Jordanie, d’origine palestinienne, Dima a commencé ses études musicales à l’âge de quatre ans : piano et danse classique au Conservatoire National de Musique/Fondation du Roi Hussein à Amman. Elle s’est ensuite consacrée au chant et a intégré le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle a été diplômée en 2007 avec la mention cum laude. Elle se perfectionne actuellement auprès de Guy Flechter. Depuis la fin de ses études supérieures, Dima s’est produite fréquemment à travers l’Europe et, fidèle à ses racines, en Jordanie et en Palestine, dans un répertoire très varié. Elle a débuté en Juin 2010 à l’Opéra-Comique à Paris, sous la direction de Sir John Eliot Gardiner dans une mise en scène de Stéphane Braunschweig dans le rôle d’Yniold de Pelléas et Mélisande, rôle qu’elle a repris à  l’Opéra-Comique en février 2014 et au printemps 2015 à Zagreb. En avril 2014, ellle a chanté avec grand succès le rôle de Zémire dans Zémire et Azor de Grétry, à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège, et en février 2015, le Feu et le Rossignol dans L’Enfant et les Sortilèges à l’Opéra de Montpellier.

Elle a tout récemment chanté Barbarina Le Nozze di Figaro à Angers-Nantes Opéra, dans une mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser, l’Amour Orphée et Eurydice de Gluck à l’Opéra d’Avignon, Sophie Werther à  l’Opéra National de Lorraine à Nancy et Berta Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra de Toulon, ainsi que Suzanne dans Les Saltimbanques de Louis Ganne à l’ Opéra d’Avignon en avril 2019. Et tout récemment, Despina dans Cosi fan tutte à l’Opéra de Tours, avec grand  succès.

Elle a chanté les rôles de Papagena puis de Pamina dans La Flûte Enchantée au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris sous la direction de Peter Brook de 2010 à 2012, production suivie d’une tournée mondiale, et tout récemment, l’Homme au Sable et l’Homme à la Rosée dans Hänsel et Gretel à Angers-Nantes Opéra, ainsi que ses débuts à l’Opéra de Dijon dans Médée de Cherubini. Elle a tout récemment chanté les Vier letzte Lieder de Strauss à Saint-Albans, en Angleterre, sous la direction de Tom Hammond, en 2016.

Dima a travaillé sous la direction de Sir John Eliot Gardiner, François-Xavier Roth, Guy van Waas, Louis Langrée, Shlomo Mintz et tout récemment avec Philipp Von Steinaecker pour la 4ème Symphonie de Mahler en Italie.

Elle a également interprété Susanna dans Les Noces de Figaro au Music Hall de Wilton à Londres, Lucy dans Le Téléphone de Menotti en Palestine et en Jordanie, Lois Lane dans Kiss Me Kate de Cole Porter, Le FeuLa Princesse et Le Rossignol dans L’Enfant et les Sortilèges au Festival d’Aix-en-Provence, Blöndchen dans L’Enlèvement au Sérail à Vannes, Morgana dans Alcina de Haendel en mars 2007, en collaboration artistique avec la Cité de la Musique à Paris et Gloria dans Jerusalem Follies du compositeur franco-palestinien Suleiman Al Qudsi à l’Institut du Monde Arabe à Paris. Dans le cadre d’un projet musical commun entre la Jordanie et la France, Dima a partagé la scène avec des artistes français et jordaniens dans Der Schauspieldirektor de Mozart (rôle de Mme Herz), et dans Abu Assan de Weber (Fatime).

Elle mène également une intense activité de concertiste : elle a ainsi chanté à l’Opéra de Sydney avec l’Australian Chamber Orchestra (sous la direction de Richard Tognetti), l’English National Orchestra au Cadogan Hall et l’Aurora Orchestra, tous deux à Londres, sous la direction de Nicholas Collon, en tournée avec l’Orchestre des Jeunes de Palestine à Rome, Florence et au Festival International de Ravello ; elle a chanté la 4ème symphonie de Mahler avec le Mahler Chamber Orchestra à Mestre, Vincenza, Crémone et Vérone.

Plus récemment, Die Opernbrobe (Lortzing) filmé pour Angers-Nantes Opéra, Siegfried Nocturne, de Michael Jarrell, dans une mise en scène d’Olivier Py, dans ce même théâtre, La Création de Haydn au King’s College de Cambridge, la Petite Messe Solennelle de Rossini pour Musique Cordiale dans le Kent, House d’Amos Gitaï au Théâtre de la Colline à Paris et La Vieille Maison de Marcel Landowski à Angers-Nantes Opéra.

Elle vient de participer à la création de Reminiscence, de et avec Jasser Haj Youssef, à l’Opéra de Montpellier.

Videos & Audio

TOP